dimanche 29 janvier 2017

Voir l'éducation autrement... Voir Clair 2017



Jeudi matin, j'embarquais dans un autobus affectueusement nommé le #GagnonExpress en l'honneur de Pierre Gagnon qui a tout organisé le voyage vers le Nouveau-Brunswick en compagnie de 55 passionnés de l'éducation.  En embarquant dans le bus, je ne savais pas que mon voyage de 3 jours allait m'apporter autant au plan humain.  

Depuis deux ans, je suis sur Twitter un congrès à Clair, un tout petit village du Nouveau-Brunswick.  Les gens qui y vont sont très actifs sur Twitter et partagent leurs découvertes, coups de coeur, apprentissages avec tout le monde à l'aide de la balise #Clair2017 .  Vous retrouverez également des traces des années précédentes en modifiant l'année ex: #Clair2016, #Clair 2015...  Ce congrès en est à sa 8e édition, alors vous aurez de quoi passer quelques heures à explorer tout cela :)


Lors de mon séjour, j'ai assisté à:

  • plusieurs présentations par des conférenciers de renom,
  • des prestations des élèves de l'école, 
  • une session de BarCamp qui invite les participants à proposer des sujets liés à l'éducation et à se regrouper pour en discuter. Dans un BarCamp, il n'y a pas de spectateurs ni de conférencier, tout le monde y participe.
  • une visite de l'école en présence des élèves et des différents intervenants.  
  • une session Ignite dans laquelle 8 présentateurs avaient 6 minutes 40 pour nous présenter 20 diapositives et nous emballer sur un sujet imposé: la passion professionnelle
  • un forum des pratiques gagnantes dans laquelle les participants partagent leurs bons coups sous forme de petits kiosques,
  • des repas et cocktails pour faire le plein d'énergie...Parlant d'énergie, il y avait aussi le fameux bar à bonbons pour une dose intensive de sucre afin de poursuivre la visite.



Déjà, l'énumération des activités semble intéressante, mais cela ne rend pas hommage à ce qu'est réellement le congrès Clair 2017.  Je ne suis pas du tout certaine d'arriver à vous partager mon expérience à sa juste valeur.  Mes sentiments et mes idées tourbillonnent encore à quelques heures de mon retour à Montréal,  Je crois que j'aurai besoin de quelques jours pour m'en remettre et voir comment je pourrai réinvestir le tout. 

Clair 2017 Voir l'éducation autrement... Je pense que le congrès porte exactement le nom qui lui convient: Voir l'éducation autrement.  J'ai l'impression d'avoir les yeux ouverts sur une dimension nouvelle de l'éducation: une dimension axée sur l'humain.  Malgré toute la technologie et l'innovation présente, ce que je retiens le plus c'est l'humain dans toute sa beauté et sa générosité.


Comme mentionné plus tôt, la majorité des participants sont des adeptes de Twitter.  Si vous n'avez pas fait le saut, il est grand temps de le faire et de suivre des mordus de l'éducation et des discussions comme #EduProf, même si c'est seulement à titre de spectateur.  Donc, Clair a été une belle occasion de rencontrer ces personnes inspirantes qui me permettent à distance de devenir une meilleure enseignante par leurs partages, leurs conseils et leur soutien virtuel.  Je dois vous avouer que je suis extrêmement timide alors j'étais bien souvent intimidée de les rencontrer en vrai. J'avais l'impression d'être un imposteur parmi eux et de ne pas pouvoir apporter quelque chose d'intéressant lors de nos discussions... Je sais que c'est ridicule, mais j'y travaille un pas à la fois.  La prochaine fois que j'irai à Clair, je me promets de prendre mon courage et de discuter un peu plus avec chacun.  J'ai rencontré d'autres ambassadrices Seesaw que j'admire, écouté une session Ignite dans laquelle les participants sont tous des enseignants ou des CP incroyables qui partagent leur passion.  J'ai bien entendu rencontré mes amies virtuelles de 3e année qui me soutiennent quotidiennement et sans qui je ne serais pas ce que je suis aujourd'hui.  J'ai rencontré des gens incroyables qui partagent afin de rendre le monde de l'éducation meilleur, afin de l'influencer positivement et qui ne s'arrêtent pas à un refus. Clair est CLAIRement un lieu pour rencontrer des pédagogues francophones allumés de partout au Canada.  Plusieurs commissions scolaires du Québec y étaient, des conseils de l'Ontario et évidemment des représentants des districts du Nouveau-Brunswick. J'étais seule de ma commission scolaire, mais je me donne comme mandat de convaincre quelques directions d'école d'y aller avec moi l'an prochain.






L'aspect humain se situe au niveau des rencontres, mais également au niveau de la communauté de Clair.  J'ai vu à quel point la communauté supporte son école.  Sans cette communauté, l'école ne pourrait pas accueillir plus de 300 participants.  Cependant, on sent bien que cette communauté est active dans l'école, les gens sont impliqués et ont à cœur la réussite des enfants.  Les sourires, la fierté, la bienveillance se lisaient sur tous les visages.  Ce sont des gens tellement chaleureux!  Le maire du village a pris la parole pour un «court» instant et sa voix chargée d'émotion trahissait sa fierté de son village et de son école.  

Les élèves étaient au centre de ce congrès.  Ils étaient les vedettes et nous étions là pour admirer tout leur potentiel.  En fait, la mission de cette école est certainement de donner des choix, des outils afin de développer le plein potentiel de chacun des élèves en fonction de leurs intérêts personnels et de leurs aptitudes.  Entre les conférences, les élèves présentaient des numéros de chant ou de musique. Chacun d'eux étaient accueillis et félicités par la direction à leur sortie de scène.  Ils avaient tous droit à une accolade ou à une tape dans la main.  Lors des échanges avec les élèves, le nom du directeur, Monsieur Roberto Gauvin, revenait sans cesse.  Une élève, Jolène, m'expliquait comment elle avait eu l'idée d'ajouter une balle de plastique dans la gueule de son alligator WeDo: «Je suis allée voir Monsieur Roberto.  Je lui ai expliqué que j'aimerais avoir une balle pour mon robot, puis Monsieur Roberto me l'a donnée.»  Monsieur Gauvin a certainement un rôle qui le place en position d'autorité de par sa position de directeur, mais il est surtout un guide qui pousse les élèves à se dépasser en instaurant une démarche sérieuse.   Il est humain, accueillant et accessible pour tous les jeunes et son personnel.  Pas étonnant de voir toute la communauté le soutenir et soutenir les jeunes. Monsieur Gauvin a une vision de l'éducation merveilleuse et il sait la transmettre à son milieu et partout grâce à son partage. 


L'environnement dans lequel évolue les enfants a également été repensé.  Dans la bibliothèque, des perruches apportent une dimension chaleureuse.  Des divans et fauteuils sont disposés autour d'un espace libre permettant à des élèves de se réunir de façon confortable.  De nombreuses plantes sont présentes et servent même à un projet créatif alliant la technologie.  Le laboratoire créatif est annexé à la bibliothèque comme quoi le savoir et le faire vont de pair.  Dans les classes, il était fréquent de voir des bancs, des plantes, des chaises berçantes, des tapis, des tables en u...  On sent, en déambulant dans les corridors, qu'il est important que l'élève se sente bien.


Les projets sont encouragés en classe, au laboratoire créatif et sur une base personnelle également: igloo en contenants de lait, revue de classe, radio étudiante, théâtre d'ombre, studio d'enregistrement, instruments de musique, danse, maquettes, couture, tricot, robotique, machines simples...  La prof branchée en moi était au paradis de la technologie.  Cependant, cette technologie omniprésente, m'a surtout permis de constater qu'elle est là pour donner des moyens aux élèves de créer, de bâtir, de se mettre dans une démarche d'apprentissage concrète.  Cette démarche scientifique, encadrée par des formulaires et des rapports, est faite sérieusement par les élèves.  Ils apprennent tant au niveau des connaissances, des compétences, mais aussi au niveau de l'humain (intérêts, qualités, valeurs).





Demain, je retourne en classe la tête et le cœur remplis.  Je suis heureuse, mais je suis triste à la fois. J'ai l'impression que ce que j'ai vu ne sera pas possible dans mon milieu... pas facilement du moins.  Je repense à mes valeurs, mes croyances et à ma façon de voir mon rôle d'enseignante et je me dis que je suis sur la bonne voie.  J'offre déjà beaucoup de choix et de place aux élèves.  Je m'assure de créer un lien avec chacun d'eux.  Je transforme peu à peu ma classe afin que ce soit un milieu chaleureux dans lequel les élèves ont le goût d'être et d'apprendre. J'aimerais changer mon mobilier afin de le rendre plus flexible.  J'exploite déjà la technologie et les projets afin de leur permettre de créer des projets... J'ai encore des idées pour améliorer ma classe et structurer un peu plus la démarche des projets personnels de mes élèves et favoriser la créativité.   Ce sont des choses sur lequel j'ai un pouvoir, mais j'aimerais que ça se répercute sur mon milieu...sur le reste de l'école.  Je ne veux pas imposer du tout ma vision, ni prétendre que ce soit la seule bonne façon de faire. J'aimerais que ma direction aille à Clair afin de voir CLAIRement à quel point une vision axée sur le plein potentiel de l'élève, sur le côté humain est possible et puissante. Un petit pas à la fois...


Voici l'album officiel de Clair:


Voici quelques liens utiles et inspirants:


Merci Roberto Gauvin d'être ce que vous êtes (un rassembleur, un visionnaire et un humain incroyable) et de partager.  
Merci à la communauté de Clair, aux élèves et au personnel de l'école
Merci Pierre Gagnon d'avoir organisé le transport vers le Nouveau-Brunswick et d'avoir permis de réunir des passionnés inspirants le temps du voyage
Merci à mes amies de m'avoir accompagnée dans cette aventure et de le faire au quotidien virtuellement
Merci aux gens inspirants sur Twitter de m'inspirer et de me pousser à me dépasser

Vous m'avez tous offert un cadeau incroyable.  


P.S.  Je vous invite à lire le billet de mon amie Josée sur son blogue;

4 commentaires:

  1. Merci à toi Valérie pour ton billet et pour ta présence. Au plaisir de se suivre sur Twitter et peut-être de pouvoir t'accueillir à nouveau l'an prochain. :-)

    RépondreEffacer
  2. Je ne savais pas qu'un tel événement existait! C'est donc bien inintetessant! 🙉

    RépondreEffacer
  3. Chère Valérie,

    Merci à toi de partager et merci pour la mention ! C'est gentil :)

    RépondreEffacer
  4. Clair 2017 a clairement atteint ses objectifs en ce qui te concerne. Bonne réflexion. Et si l'an prochain tu veux présenter... fait-nous signe!

    RépondreEffacer